ÉGLISE SAINT-SYLVAIN
Restauration de la chaire à prêcher

À l'ouverture de la porte de la petite église Saint-Sylvain, les yeux se portent immédiatement sur la chaire à prêcher. Après plus de 14 mois de travaux, la chaire en bois polychrome, ornée de six tableaux, a retrouvé sa place et ses couleurs d'origine.

A l'initiative de la précédente municipalité, le projet de restauration, sous la coupe de Jean BRIVE, a ensuite été repris par la municipalité actuelle et c'est ainsi qu'en 2014, la chaire part en rénovation dans l'Allier, chez le restaurateur qui avait déjà remédié à la remise en état d’ une statue et d’un tableau de l'église en 2008. Durant plus d'un an, l’artisan auvergnat a travaillé minutieusement sur ce meuble d'une hauteur de 2,76 m. Sur les accotoirs, après avoir enlevé une couche de vernis marron, le restaurateur a redécouvert cinq peintures sur bois représentant les évangélistes Saint-Mathieu, Saint-Marc, Saint-Luc, Saint-Jean ainsi que Jésus-Christ, chacun avec leurs signes qui les caractérisent.  Ont été également rafraîchis, sur la partie supérieure du meuble, un tableau représentant la Vierge et sur l'abat-voix, le Saint-Esprit et des angelots.

Inaugurée et bénie, il y a peu de temps par l’Abbé Damian, la réfection de cette chaire a coûté 13 872 € . La commune a bénéficié de l'aide de de généreux donateurs.

D'autres mobiliers liturgiques de l'église ont fait l'objet de restauration ces dernières années ; le lustre à pampilles, la statue du Saint-Prêtre, le tableau représentant  l'assomption de la Vierge, les statuettes d'angelots ainsi qu'une plaque commémorative.

Questions à Samuel CHERPRENET

Conservateur et restaurateur de l’Atelier

"A l’œuvre de l’art" dans l’Allier

Quelles ont été les étapes de la restauration de la chaire à prêcher ?

Il y a deux éléments distincts dans mon travail. J'ai d'abord restauré de manière traditionnelle les six panneaux en bois peints de la partie centrale. Au niveau des boiseries peintes en marron, j'ai découvert par surprise qui il y avait dessus une polychromie faux marbre, avec la DRAC et la mairie, nous avons décidé de dégager cette polychromie.

 

Cette restauration a-t-elle été un long travail ?

250 heures ont été nécessaires. Le dégagement de la polychromie a pris du temps. Il y avait aussi un gros travail d'ébénisterie et les six tableaux à restaurer. J'ai refait un escalier adapté à l'époque car celui qui accompagnait la chaire était en mauvais état et daté du XIXe siècle. J'ai également fabriqué deux potences en fer forgé.